12/04/2006

LA GRECE - HISTOIRE DU DRAPEAU

Je dédie ce superbe voyage en Grèce à mon amie Francesca, certains articles ont été rédigés avec sa collaboration afin de vous faire profiter pleinement de votre séjour                          http://psykoulessemouesisse.skynetblogs.be

 

Le drapeau de la République hellénique

Les caractéristiques du drapeau national de la Grèce sont définies par la loi 851 adoptée par le Parlement le 21 décembre 1978. Loi 851 (J.O. A’233 du 21/22.12.1978)

Le drapeau national de la Grèce est constitué de neuf larges bandes horizontales et parallèles, cinq bleu ciel et quatre blanche en alternance de telle sorte que la première et la dernière bande soient bleu ciel. Dans le coin supérieur gauche, un carré bleu ciel est dessiné de la hauteur des cinq premières bandes horizontales à l’intérieur duquel se trouve une croix blanche. Le drapeau est hissé sur une perche blanche qui lors de certaines occasions est surmonté d’une croix blanche.

Bleu et blanc sont les couleurs nationales de la Grèce. Le bleu symbolise le ciel et les mers, le blanc symbolise la pureté de la lutte pour l'indépendance de la Grèce en 1821. La croix qui se trouve sur les drapeaux est celle de la religion chrétienne.

Le dessin et les couleurs (ciel et blanc) ont été déterminés en janvier 1822 lors de la première Assemblée Nationale d’Epidaure. Le 15 Mars 1822, le Conseil Exécutif qui gouvernait temporairement la Grèce, a déterminé avec le décret 540 trois types de drapeaux : un terrestre et deux maritimes (un pour la marine marchande et un pour la marine de guerre).

Le drapeau terrestre avait une forme carrée de couleur bleu ciel avec une croix blanche de la taille du drapeau. Les drapeaux maritimes avaient le même aspect qu’aujourd’hui. Seul le drapeau de la marine marchande était légèrement différent, la couleur de la croix était bleue et le carré blanc.

L'ancien dra

peau terrestre

 

En 1828, le drapeau de la marine marchande a été assimilé à celui de la marine de guerre lorsqu’il a été établi que les bateaux commerciaux avaient pris part à des combats.

Le drapeau national a connu différentes variantes, principalement suite à des changements de régimes politiques sans pour autant changer radicalement. En 1833, sur les drapeaux de l’armée de terre et la marine de guerre a été ajouté l’écusson bavarois qui a été maintenu jusqu’au renversement du roi Othon en octobre 1862. Avec l’avènement du roi Georges I en 1863, une couronne a fait son apparition jusqu’au changement de régime en 1924.

Depuis 1864, le drapeau des bataillons d’infanterie est confectionné dans un tissu de soie et bordé de franges dorées et au centre de la croix blanche figure une icône de Saint Georges, saint protecteur de l’infanterie.

Aujourd’hui, les drapeaux de l’armée sont pour la marine le drapeau national, pour l’armée de terre et l’armée de l’air le drapeau est différent en cela qu’il s’agit d’un rectangle bleu avec une croix blanche qui le divise en quatre parties égales, sur le drapeau de l’armée de terre une icône de Saint Georges figure au milieu de la croix et sur celui de l’armée de l’air c’est une icône de son saint protecteur, l’archange Michel, qui est représentée.

Drapeau de l'armée de terre

La loi stipule en détail où et quand le drapeau national doit être arboré ainsi que la taille qui doit être utilisée pour chaque circonstance particulière.  L'ordre officiel définit des dimensions précises pour les drapeaux grecs de diverses tailles. 

Celles-ci sont exprimées en centimètres de la manière suivante : 

TailleLongueurLargeur

Largeur des

Bandes

Marge du carré

formé par les 

Bras de la croix

164843248240
240527030150
329719822110
41891261470
5135901050
69563735
76845525
82718210

22:52 Écrit par martine dt dans Grèce | Lien permanent | Commentaires (12) | Tags : grece, drapeau greque, voyages, histoire |  Facebook |

09/04/2006

ATHENES - GRECE

 Théatre de Dyonisos

dyn002_original_512_384_pjpeg_2529035_89ade2b38f28ed17136b98d11b0e2e67
dyn002_original_573_430_pjpeg_2529035_bf218064fedefb363c2d89d35016a474
Le Parthénon

dyn002_original_612_459_pjpeg_2529035_fde9c69a040a9793b8b161dc2d994753
 

dyn002_original_611_380_pjpeg_2529035_c78b633d7ce8ca8009423e0dee218f92
 

dyn002_original_640_480_pjpeg_2529035_5f7e52533e3391eb9839cafddf8df7d4

dyn002_original_613_380_pjpeg_2529035_83d29ba4ed0e8172ad40f51a7b0d1475
Le site de l'Acropole à Athènes, est un lieu culturel exceptionnel, mondialement connu, et donc très fréquenté.

Le touriste malin se lèvera tôt pour profiter de l'endroit dès son ouverture (8h) afin d'éviter les hordes de touristes

en groupes qui débarquent en milieu de matinée. Vous ne regretterez rien, le Parthénon baignant dans la douce

 lumière de l'aurore est une vision presque irréelle.

Le temple Parthénon fut construit en 440 av J.-C. sur la zone la plus haute de l'Acropole. L'œuvre fut érigée sous

 la direction de Phidias, auquel on doit la majeur partie des sculptures du site.

Le Parthénon a connu un grand nombres de bouleversements :

détruit par les Perses, envahi par les Romains, transformé en église par les Chrétiens, puis en mosquée par lesTurcs,

 et finalement pillépar un anglais Lord Elgin!

 

Plaka, pour monter à l'Acropole, Glifada...

autant de sites à découvrir. Ne ratez pas le musée des Cyclades, il vous fera oublier rapidement la pollution d'Athènes.

Pour vos visites, prenez un des milliers de taxis jaunes. Ils sont très bon marché. Une course dans

Athènes coûte entre 3 et 5 euros,

mais ne soyez pas étonné s'il prend des passagers en route, c'est l'habitude.

Athènes garde des endroits protégés, où les Grecs se rassemblent dans les cafénion pour

 discuter et jouer au tavli.

Athènes branchée
Tout y est, le rap, le Rock, le Jazz (assez pauvre toutefois), le Classique... les athéniens sont bien sûr au goût

 

du jour et ils pourraient bien vous surprendre.

dyn002_original_640_480_pjpeg_2529035_9c5d17abc3b11277dc4bb34cc7334cb0

 

Chaque quartier a son entité propre. Monastiraki (ci-contre), l'endroit des antiquaires et des brocanteurs,

L'incroyable pollution de la capitale oblige les conservateurs à protéger de nombreuses pièces à l'intérieur des musées.

Allez donc faire un tour à celui de l'Acropole, derrière le Parthénon, ouvert le Lundi de 10h30 à 18h30, du mardi

au vendredi a partirde 8h, etle week-end de 8h à 14h30.

Soldats greques devant le Palais Royal (ci-dessous)

dyn002_original_613_379_pjpeg_2529035_07121b097910d0de5103d04b99c9c3f2
L'aéroport
Pour les jeux olympiques, Athènes vient d'acquérir un nouvel aéroport ultra moderne. Il était temps,

l'autre commençait à se faire vieux.

Le plus étonnant est qu'il a été conçu par les Allemands.

 

Les métros

dyn002_original_640_480_pjpeg_2529035_c8b787a6b0ead5e12043839de183ad25

20:09 Écrit par martine dt dans Grèce | Lien permanent | Commentaires (19) | Tags : grece, voyages, athenes, villes |  Facebook |

LE PIREE - GRECE

 

 

dyn002_original_500_332_pjpeg_2529035_bc0db3851d721887f934180453d6aed4

 

Le Pirée fut choisi en 1934 pour abriter le site du nouveau port d'Athènes.
La ville comptait 50 habitants en 1836. Chateaubriand n'y avait vu qu'une petite maison de douanier.
En 1850, la Grande-Bretagne de Palmerston procéda au blocus du port à cause de l'incident Don

Pacifico. La Grande-Bretagne, cette fois accompagnée de la flotte française procéda à un nouveau

 blocus entre 1854 et 1857, à cause de la politique extérieure et des dettes de la Grèce,ainsi que de

la Guerre de Crimée. Le Pirée avait 5.000 habitants en 1853. La ville explosa avec la "Grande Catastrophe" :

 l'échange de population avec la Turquie suite au Trâité de Lausanne en 1923.

À l'heure actuelle, la commune du Pirée compte 175 000 habitants.

 

 

Pour vous rendre au Pirée, prenez le bus No 19 de l'Aéroport (40 minutes de trajet), ou le métro.

 Pour la Marina, prenez le bus no 905

Pour dormir, vous trouverez de nombreux hôtels au Pirée, surtout près de la station de métro.

Comparez les prix en fonction de votre budget.

Pour manger, plusieurs solutions : Un sandwich dans une des nombreuses épiceries, ou un (vrai)

 repas dans un restaurant ou une taverne, disséminés le long du port, avec un stan-

ding (et un prix) un peu plus élevé sur la marina

je conseillerai le meilleur endroit pour y manger : ''to turko limano'' prenez un taxi. C'est le meilleur endroit

au Pirée pour manger avec des vues sur la mer magnifique :::::: tous les Atheniens s'y évadent d'ailleurs

 chaque week-end c'est à côté et en plus c'est comme une petite île !
dyn002_original_500_370_gif_2529035_9885c3b33dde098c6316cd460e110d67

19:12 Écrit par martine dt dans Grèce | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : grece, le piree, voyages, villes |  Facebook |

CORINTE ET MYCENES - GRECE

 

 

Les thermes (thermae) sont à l’origine une idée grec (thermae vient de l’adjectif grec thermos « chaud ») mais les Romains l’ont considérablement améliorée. Selon les découvertes archéologiques, les premières installations de bains datent de 2000 ans av. J.-C., mais la pratique du bain est attestée à la fin du V° siècle av. J.-C. en Grèce

.L'Ancienne Corinthe (Le Temple d'Apollon)

Sans titre

 

Le canal de Corinthe est un canal grec qui relie la mer Lonienne à la mer Egée.

Creusé à travers l'Isthme de Corinthe, il sépare la péninsule du Péloponnèse du reste du territoire grec. De ce fait, il fait du Péloponnèse une île.

Construit entre 1882 et 1893, à l'initiative des Français, le canal mesure 6 343 mètres de long et 21 mètres de large. La tranchée atteint une profondeur maximale de 52 m.

Il permet d'éviter aux navires de moins de 10 000 t et 8 m de tirant d'eau un long détour de 400 kilomètres autour de la péninsule.

Il est donc principalement utilisé aujourd'hui par des navires de touristes. Environ 11 000 navires par an empruntent cette voie.

 

Mycènes

Mycènes, située à presque 300 d’altitude, domine la plaine de l’Argolide.

Mycénes et La dynastie maudite des Atrides

Mycènes et la dynastie maudite des Atrides :

Il était une fois un roi de Mycènes, Atrée, qui décida de punir son frère jumeau Thyeste qui avait commis l'adultère.
Outré par cette faute, Atrée tua purement et simplement les enfants de son frère et obligea ce dernier à les manger.
Les Dieux, plus compréhensifs, jetèrent alors une malédiction sur ce justicier et sa descendance : Pélopia, échappa au massacre et donna naissance à Egisthe.
Celui-ci, tua Atrée et rendit le pouvoir à Thyeste. Le fils d'Atrée, Agamemnon, se débarrassa à son tour de Thyeste et pris les rennes du royaume...
C'est alors qu'un troyen, Pâris, qui ne savait pas quel bêtise faire, kidnappa Hélène, la belle-soeur d'Agamemmon. J'ouvre une parenthèse : peut être que si Hélène était restée dans sa cuisine, Pâris n'aurait sûrement pas eut une montée de sève ! Ah, la garce !
Fou de rage, ce dernier n'hésita pas à sacrifier sa fille pour obtenir des dieux, les vents favorables nécessaire pour naviguer jusqu'à la ville de Troie, connue plus tard pour son hippodrome !
A son retour, sa femme, Clytemnestre, et son amant, Egisthe, assassinat Agamemnon.
C'était mal connaître la famille, car Oreste et Electre, les gentils enfants d'Agamemnon, décidèrent de venger leur papa et éliminèrent à leur tour, les deux assassins du roi mythique...

L’architecture des châteaux fortifiés montre la puissance des rois. Les accès aux forteresses étaient réduits au minimum.

Sans titre

Le palais est situé sur la partie la plus élevée. Une série de terrasses s’organisaient autour d’un grand ensemble de plusieurs salles et couloirs dont la salle du trône, le sanctuaire et le mégaron.

L’alimentation en eau est assurée par une citerne, d'autre part un passage souterrain secret permet d’atteindre une source, en cas de siège.
Sur l’acropole, dans le cercle des tombes, les membres de la famille royale mycénienne reposent au sein des Trésors. On a découvert de nombreuses tombes royales, d’une grande richesse (masques en or, bijoux…) dont celles dites « de Clytemnestre », « d’Egisthe », mais surtout d’Agamemnon (nommée aussi « Trésor d’Atrée »). L’intérieur de cette dernière, hors de l'acropole, était en forme de tholos ; complétée par une autre salle. Le caveau circulaire et le chemin d'entrée sont creusés dans le flanc d'une colline.

Plans de Mycènes

  1. Cercle des tombes royales A
  2. Porte des Lionnes
  3. Palais royal
  4. Muraille cyclopéenne
  5. 2e enceinte
  6. Escalier secret    
  7. D’après la légende, Mycènes fut fondée par Persée : « un jour, assoiffé, [il] eut l’idée de cueillir un champignon (mycète). Comme il en sortait de l’eau, il en but et ayant éprouvé du désir, il donna au lieu le nom de Mycènes ».
    Mycènes est liée à la malédiction des Atrides.

18:28 Écrit par martine dt dans Grèce | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : grece, corinthe, mycenes, voyages |  Facebook |

EPIDAURE ET DELPHES - GRECE

 

 

dyn002_original_510_340_pjpeg_2529035_f3d9677aa6a901b4f33471431ab1974f

La cité d'Épidaure s'élevait sur le golfe Saronique, dans le Péloponnèse. Son théâtre, construit par Polyclète le Jeune au IVe siècle av. J.-C., a été restauré et peut accueillir jusqu'à 14 000 spectateurs.

 Le théatre date du IIIème siècle avant JC, il est admirablement conservé. Il pouvait accueillir 12 000 spectateurs. Chaque été depuis 1955, a lieu le festival d'Epidaure pendant lequel des représentations de tragédies antiques ont lieu.

dyn002_original_448_285_pjpeg_2529035_4e062bcd5dcd8c91ec3a367b046ed166

 

Le trésor des Athéniens, construit par les Athéniens à la fin du 6 eme siècle avant JC, dans le but d'abriter leurs offrandes pour Apollon.

dyn002_original_450_336_pjpeg_2529035_7afd29c2dddc8489d44b6e956b2f6497

Les colonnes du temple d'Apollon, situé au dessus du théatre.

dyn002_original_450_338_pjpeg_2529035_17db654b5b29662d9582b477dddb428b

Le stade de Delphes. Construit au 5e siècle avant JC, il fut remodelé par Hérode Atticus au 2e siècle après JC. C'était ici où avaient lieu les jeux Pythiques.

dyn002_original_450_338_pjpeg_2529035_0f7655071c8db31bdce482e231be786d

 

18:05 Écrit par martine dt dans Grèce | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : grece, epidaure, delphes, voyages, excursions |  Facebook |

OLYMPIE ET SPARTRE - GRECE

SPARTE

La cité de Sparte fut une des plus grandes puissances de l'Antiquité pendant environ deux cents ans (VIIème - Vème siècle). Sa domination s'étendait sur la Laconie et la Messénie (c'est-à-dire sur tout le sud du Péloponnèse). Elle est surtout connue pour la rigueur des entraînements militaires qu'on faisait subir aux jeunes garçons, dès sept ans.
À partir de cet âge, l'enfant était séparé de sa famille pour être envoyé dans un camp, où il recevait une éducation stricte et quasi militaire. Les jeunes vivaient en groupes : l'éducation physique était la plus importante, au détriment du développement intellectuel. Pour devenir adulte, le Spartiate devait passer une série de "tests" : le plus connu d'entre eux est peut-être la CRYPTIE. Pendant un an, le jeune homme devait rester dans des régions montagneuses sans se faire repérer. Il était seulement armé d'un couteau, et devait souvent voler pour se nourrir.
Une fois cela accompli, le Spartiate devenait citoyen à part entière, et pouvait prendre part à la gestion de sa cité. Toutefois, il vivait en communauté avec une dizaine de ses concitoyens jusqu'à l'âge de trente ans : cela s'appelait le SYSSISION.

Les Ruines de Sparte

Ville morte

OLYMPIE

Olympie (en grec Ολυμπία ou Ολύμπια, ancienne : Olýmpia, moderne : Olympia) était un centre religieux de la Grèce, dans le Pélopennèse, plus précisément dans une petite plaine de l'Elide, sur la rive droite de l'Alphée près de la cité de Pyrgos à environ 18 kilomètres de la mer lonienne et au pied de la colline de Kronos. C'est le site traditionnel pour allumer la flamme olympique quelques mois avant la cérémonie d'ouverture de chaque Jeux Olympiques d'hiver comme d'été.

C'est ici, que se rassemblaient tous les Grecs dans ce sanctuaire dédié à Zeus. Dès 2.800 avant J.-C., ce site est un grand centre de culte. Olympie est située dans le Péloponnèse occidental, à 320 kilomètres à l'ouest d'Athènes.

Palestre d'Olympie

 

17:32 Écrit par martine dt dans Grèce | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : grece, olympie, spartre, voyages, excursions |  Facebook |

RHODES - GRECE

Château de LINDOS .... C'EST AU BOUT DE L'ILE
La plus importante des trois capitales de la Rhodes ancienne, Kamiros gardait la côte ouest.
Lindos à l'est et Ialissos au centre étaient les deux autres capitales du nord de l'île, partie la plus verte, la plus fertile, la plus riche.
Site étonnamment bien conservé, encadré de verdure, Kamiros fut détruite par le seïsme de 226 avant JC.
dyn002_original_768_576_pjpeg_2529035_3fd1f32ac879b7bebf868305e29e8422

 

C'est aussi le nom de la ville principale où habitent 50 000 à 60 000 habitants.

Le Colosse de Rhodes, statue gigantesque située à l'entrée du port de la ville de Rhodes était l'une des sept merveilles du monde.

 

Le colosse fut mis à bas par un tremblement de terre. Techniquement, le tremblement de terre exerça une torsion sur les genoux de la statue. L'amoncellement de bois et de cuivre ainsi constitué, fut, dans un premier temps, laissé sur place. Après un siècle, le cuivre fut petit à petit récupéré et réemployé à divers usages.

Forteresse autour de l'Ile de Rhodes

dyn002_original_450_338_pjpeg_2529035_c18e19aadccd02a2cb3f8522e7334455
Le Port de Rhodes
dyn002_original_450_338_pjpeg_2529035_5c3cf81aa12aa639524eb18e0e8b5d2a

 

 

 

Porte de Rhodes

Shopping

 

 
Rhodes (en grec Ρόδος / Rodos) est une île greque située en mer Méditérannée à l'est de l'archipel du Dodécanèse. Elle est située à 17,7 km à l'ouest de la Turquie, entre la Grèce et l'île de Chypre. La population en 2004 est estimée a 100 000 habitants.
 

16:49 Écrit par martine dt dans Grèce | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : grece, rhodes, colosse, voyages, villes |  Facebook |

MONT ATHOS (GRECE)

 

 

dyn002_original_768_576_pjpeg_2529035_3fd1f32ac879b7bebf868305e29e8422

Le Mont Athos (en grec moderne Άγιοv Όρος, Sainte Montagne) est une péninsule montagneuse de Grèce (Macédoine Cenetrale) située à l'est de la Chalcidique et culminant à 2 033 m d'altitude.

La République monastique du Mont Athos est une région du nord de la Grèce bénéficiant d'un statut d'autonomie. Elle réunit une vingtaine de monastères et leurs dépendances qui abritent environ 1 500 moines orthodoxes. La petite bourgade de Karyès en est le centre administratif. (son drapeau ci dessous)

 

 

dyn002_original_518_309_pjpeg_2529035_0fc7ea09737e2132f01522a075e22339

 

 

 

 

dyn002_original_549_376_pjpeg_2529035_78c4d0f843727032f2b688d4d97a0ac2

 

Moyen de Transport

dyn002_original_721_398_pjpeg_2529035_6c5b4d3a87cee7a4183788d1f6f049ae

                        
                                    

14:59 Écrit par martine dt dans Grèce | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : grece, mont athos, monts, voyages, villes, excursions |  Facebook |

MONT ATHOS - GRECE

On ne rentre pas au Mont Athos comme dans n'importe quel site touristique grec. Il s'agit avant tout d'un lieu de prière et de pélerinage où sont accueillis en priorité les orthodoxes, les hommes orthodoxes et les jeunes qui ont une connaissance suffisante de la religion. Par exception, une dizaine d'étrangers sont tolérés chaque jour pour de courts séjours (4 jours maximum). Les non-orthodoxes (toujours hommes bien sûr) doivent en outre être âgés de 21 ans au minimum.

Sur la place de Karyes,  la foule des pélerins mêlée à celle des moines

dyn002_original_630_412_pjpeg_2529035_6ff4adbc89794cc740780d41b13f0c33

Les Moines

 

 

 

 

14:40 Écrit par martine dt dans Grèce | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : grece, voyages, photos, mont, athos |  Facebook |

08/04/2006

MYKONOS - GRECE

 

Mykonos est une île du nord des Cyclades greques dans la mer Egée méridionale. Elle se situe entre Tinos,

Syros, Paros et Paxos. En 2002, elle comptait 6200 habitants, pour une superficie de 86 km². Les villes les

 plus importantes sont Hora et Ano Mera. Son activité est principalement touristique.

Vu la taille des rues, le moyen de transport à Mykonos, c'est l'âne ! Un bel univers bleu et blanc pour une île

qui vit à 100 à l'heure durant l'été. Les fêtes de Mykonos sont célèbres.

 

 

dyn002_original_640_480_pjpeg_2529035_de92d43875024c04df97f0421b34c81c

 

Superbe ile avant 10 ou 15ans .... maintenant c'est devenu un lieu de reunion pour les gens de la nuit ,
qui passent leur temps a boire et a danser non-stop la vie des iliens n'est plus tres agreable l'ete ...
et quelques gens riches vendent egalement leur villa .. cet endroit n'est vivable que l'hiver sans les touristes....
mais bon les Grecs sont responsables .... la police ne fait rien non plus pour mettre des lois sur les horaires
des bars ... donc ...

22:12 Écrit par martine dt dans Grèce | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : grece, mykonos, excursions, voyages |  Facebook |

SANTORIN - GRECE

 

 
, île de Grèce, située dans le sud de la mer Égée, la plus méridionale des Cyclades, appelée aussi Théra.

D’une superficie de 76 km2 et culminant à 566 m, Santorin est la principale île d’un archipel correspondant aux restes d’une île unique démantelée par des explosions volcaniques cataclysmiques survenues vers 1500 av. J

L'hypothèse de Santorin

Santorin a été considéré par certains comme pouvant être l'ile de l'Atlantide pour plusieurs raisons :

- la civilisation de la Crète minoenne était une civilisation brillante. Or on sait que cette civilisation était implantée à Santorin par les fouilles d'Akrotiri et de Théra.

- le volcan est la cause probable de la disparition de cette civilisation vers 1700 avt J.C. Le site d'Akrotiri reste aujourd'hui le témoin principal de ce tragique évènement.

Vue générale sur Périssa 

dyn002_original_580_391_pjpeg_2529035_27959c6932f53de6b9e5975cf5042911

Vue générale sur Oia

dyn002_original_448_301_pjpeg_2529035_36bd655e7f97657bc477e63ec5c8124d

Vue sur Pyrgos

dyn002_original_580_395_pjpeg_2529035_0b7b304eed5155851d70686e0a0578d3

Couchers de soleil

dyn002_original_580_391_pjpeg_2529035_f249e61c67e3b500a586b14f9cfe9f40

dyn002_original_580_397_pjpeg_2529035_056bdcbd42f4396db336846919d9aa80
 

 

19:15 Écrit par martine dt dans Grèce | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : grece, santorin, voyages, excursions |  Facebook |

LA CRETE - GRECE

 

dyn002_original_566_274_pjpeg_2529035_e6e3b774e7ba24cdaec29e38199d1a65

La Crète est une île méditéranéenne qui se distingue par sa situation géographique qui constitue le point méridional extrême de l'Europe. Rattachée à la Grèce en 1913, elle en est une des treize périphéries (région administrative).

La Crète est le berceau de la civilisation minoenne, dont Cnossos est le cœur et le site archéologique le plus important.

dyn002_original_547_383_pjpeg_2529035_f009a8008e2acc735eaeba978e843c16

Le Front de la mer

La Canée (Chania)

 

 

Un café

 

 

18:44 Écrit par martine dt dans Grèce | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : grece, crete, voyages, excursions, villes |  Facebook |

LA CRETE - GRECE

La Forteresse Vénitienne de Héraklion

dyn002_original_450_282_pjpeg_2529035_065702c4f71b2efbb6f688b072828850

Le Palais de Knossos

dyn002_original_448_327_pjpeg_2529035_13ec6f0d4d49ed68f941f4e418d97a9c

Hagios Nikolaos est une jolie petite ville située sur la côte orientale de l'ile, dans le golfe de Merambellou. C'est la préfecture du département de Lassithi . Son nom vient de l'époque byzantine et fait référence à une chapelle dédiée à St Nicolas édifiée à cette époque.

dyn002_original_575_388_pjpeg_2529035_8379938cf85de99056edb983002f8f16

 

Sitia est une agréable petite ville, située à 75 km d' Agios Nikolaos . C'est une base idéale pour des excursions vers le monastère de Toplou ou la Plage de Vaî.

Cette ruelle de Sitia est révélatrice de la topograhie de la ville, disposée en gradins sur la colline du fort (Kastro). Un palmier dattier et des bougainvilliers (très abondants et très généreux) égayent la ruelle de leurs couleurs chaudes et vives (roses, rouges, orangés ou blancs).

Une église Bysantine à Sitïa

dyn002_original_600_400_pjpeg_2529035_25c9a954ff7fd35e0c4450e3dbce6729
 

18:19 Écrit par martine dt dans Grèce | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : grece, crete, voyages, excursions |  Facebook |

DELOS - GRECE

Délos (Cyclades Centrales) : encore une raison d'aller à Mykonos, prendre la navette pour aller visiter le site antique de Délos.  En ce qui nous concerne, Délos est l'un des plus beaux sites de ruines vus jusqu'à présent. Les navettes partent de Mykonos le matin et la dernière rentre vers 15h30. Conseil ; vu la chaleur en été, visez le créneau le plus tôt le matin, il n'y a aucune ombre à espérer sur place hormis au musée. Le tour complet prend quand même une pair d'heures et si le musée vous branche comptez un peu plus. Emportez eau et chapeaux, sur place une cafétéria vend très cher des boissons immondes... Le plus attrayant est sans doute les mosaïques dont certaines n'ont rien à envier à celles de Pompéi. Les lions offerts par les Naxéens pour garder le lac sacré de Délos sont conservés au musée (raison suffisante pour y aller !) et des copies sont en place. Le théâtre est aussi impressionnant bien que très abîmé. Bref, Délos c'est à voir absolument !!! Ne passez pas dans les Cyclades sans y aller. Entrée site + musée 5 Euros, interdiction de mouiller à moins de 500 m de l'île, certains le font quand même...

Au Nord du portique d'Antigone s'étend l'agora romaine, avec le Lac sacré, asséché de nos jours, et la fameuse « Terrasse des Lions » disposés ici pour la protection symbolique du site. Au nombre de neuf au départ, il ne reste plus que cinq lions (il s'agirait plus précisément de lionnes) en marbre de Paros, abrités dans le musée de l'île.

Un sixième est visible à Venise

Au sud-est du port se trouve le quartier le plus luxueux de la ville antique avec les demeures de Dyonisos, de Cléopâtre et des Dioscures. Des mosaïques remarquables ornent le sol des maisons d'époque hellénistique et romaine.

Le théâtre de 5000 personnes se situe en plein milieu de ces maisons.

L'alimentation en eau potable sur cette île aride a été résolue dans l'Antiquité par d'immenses citernes qui recueillaient l'eau de pluie.

16:21 Écrit par martine dt dans Grèce | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : grece, excursions, delos, voyages, villes |  Facebook |