06/02/2006

Musée de Madame Thussaud

Le musée de Madame Tussaud est un musée de cire londonien, créé par Marie Tussaud, une femme d'origine alsacienne (France) Les premières statues étaient des représentations des derniers souverains de France : Louis XVI, Marie-Antoinette, etc. Désormais, des musées « Madame Tussaud » existent à Amsterdam, Hong Kong, Las Vegas, Copenhague, Londres et New York. Née Marie Grosholtz, madame Tussaud (1761-1850) elle vécut chez un médecin-sculpteur qui lui apprit l'art de modeler la cire. Douée et passionnée, elle réalisa très tôt les figures des people de l'époque, comme Voltaire ou Benjamin Franklin avant d'être engagée à la cour de versailles où elle créa les portraits de Louis XVI et de sa famille. La révolution lui permi d'élargir ses talents, avec l'élaboration des masques mortuaires de célébrités exécutées, parmis lesquelles Marie-Antoinette. Elle s'exila en Angleterre et ouvrit son musée à 74 ans. Le plus grand musée de cire du monde, célébrités aux ressemblances saisissantes, attire aujourd'hui autant de visiteurs que la Tour de Londres. Divisé en salles thématiques, on découvre les célébrités du show-business, Gérard Depardieu, Sean Connery ; les figures de l'histoire, Lady Di, la chambre des horreurs :Jack l'éventreur et The spirit of London, racontant les épisodes marquant de l'histoire

 

BUCKINGHAM PALACE

Le palais de Buckingham a servi de résidence officielle de Londres des sovereigns de la Grande-Bretagne depuis 1837. Il a évolué d'une maison de ville qui a été possédée du début du dix-huitième siècle par les ducs de Buckingham. Aujourd'hui c'est la résidence officielle de la reine. Bien qu'en service pour les nombreux événements et réceptions officiels se soit tenu par la reine, des secteurs du palais de Buckingham sont ouverts aux visiteurs de façon régulière. Les salles d'état du palais sont ouvertes de visiteurs pendant l'ouverture annuelle d'été en août et septembre. Elles sont largement fournies avec certains des plus grands trésors de la collection royale - peintures par Rembrandt, Rubens, Vermeer, Poussin, Canaletto et Claude ; sculpture par Canova et Chantrey ; exemples exquis de porcelaine de S?es ; et certains des meubles anglais et français les plus fins dans le monde.

 

 

Le magasin Harrods

 Henry Charles Harrods, un petit commercant, décida d'ouvrir en 1849 sa propre épicerie à Brompton Road. Ceci a donc permis à Charles Henry Harrods d'envisager l'expansion de son commerce. En effet, la petite épicerie des années 1850 fut agrandie en 1905. Aujourd'hui, Harrods représente des commerces impressionants situés à Knightsbridge toujours sur Brompton Road. Ce lieu est d'ailleurs très connu pour toutes ses boutiques très chiques qui ne font que renforcer l'image de Londres renommée capitale du shopping.

http://www.harrods.com/harrodsstore/ 

TRAFALGAR SQUARE ET REGENT STREET (LONDRES)

Trafalgar Square, construit sur l’emplacement des anciennes écuries royales, commémore la bataille navale de Trafalgar qui a opposé Français et Anglais en 1805. L’effigie de son vainqueur, l’amiral Lord Nelson, surmonte Nelson’s Column (La Colonne de Nelson), d’une hauteur de 44 m, entourée de quatre grands lions en bronze. Du haut de sa colonne, la statue de Nelson domine Trafalgar Square, afin, dit-on, que le grand homme puisse voir la mer. Au nord se trouve la National Gallery. A l’arrière, dans St Martin’s Place, la National Portrait Gallery abrite des milliers de portraits de personnages célèbres ayant marqué l’histoire de la Grande-Bretagne. A l’ouest se dresse l’église de St Martin-in-the-fields, reconstruite par Gibbs au 18e s. Le square, avec ses fontaines attrayantes, est le rendez-vous des Londoniens et des touristes, malgré la circulation intense et la multitude aggressive des pigeons. Au mois de décembre, on y chante des chansons de Noël sous un immense sapin ; c’est un cadeau traditionnel des Norvégiens, en reconnaissance de leur libération par les forces britanniques lors de la Seconde Guerre mondiale. Les manifestations politiques s’y terminent souvent en rassemblements de masse, et les fêtards s’y retrouvent le 31 décembre pour célébrer le Nouvel An.

Regent street est la rue Centrale de Londres

 

 

La célèbre Carnaby Street (LONDRES)

La rue commercante où vous pouvez aussi voir la figurine d'Agatha Christie à sa fenêtre Carnaby Street est la rue la plus excentrique et la plus folle de tout Londres. Un mélange continu de musique, de mode et d'avant-garde... Juste ce qu'il fallait pour séduire J.D., jeune Américaine fraîchement débarquée en Angleterre avec son père diplomate. C'est à Carnaby Street que la vie de J.D. va vraiment prendre un tournant inattendu : elle devient agent secret au service de Sa Majesté la Reine. Une double vie passionnante, excitante, mais un peu compliquée à gérer pour une étudiante... Pour la petite référence culturelle, Carnaby Street à Londres est effectivement une rue célèbre et très 'musicale' au sens pop-rock ou heavy-métal notamment, où l'on trouve beaucoup de choses. Des boutiques à la mode cotoient aussi celles de musiques, et l'ensemble donne un air assez sympathique à cette rue excentrique.

 

TOWER BRIDGE LONDRES

Le Tower Bridge est un pont basculant qui se situe sur la Tamise à Southwark, près de la Tour de Londres dont il tire son nom. Ce pont est célèbre dans le monde entier par son architecture très particulière. Il est composé de deux grandes tours, d'un tablier s'ouvrant au passage des navires les plus hauts, et d'une passerelle au sommet. Les machineries du pont ouvrant et la passerelle sont ouvertes au public. A l'extérieur de l'Angleterre, il est souvent appelé le London Bridge. Ce qui est une grosse erreur, car le London Bridge existe, mais c'est un pont beaucoup plus classique qui est situé juste en amont du Tower Bridge. Une anecdote raconte même qu'un milliardaire états-unien est tombé amoureux du Tower Bridge, et qu'il en a commandé un sous le nom de London Bridge. Quelle ne fut sa suprise de voir arriver un pont en pierre tout ce qu'il y a de plus courant.

 

LONDRES (BIG BEN et LE PARLEMENT)

Faut-il présenter l'horloge la plus photographiée au monde ?

Grand Ben est l'une des bornes limites de touristes les plus connues de Londres, et regarde vraiment spectaculaire la nuit où les visages d'horloge sont illuminés. Vous savez même quand le parlement est en session, parce qu'une lumière brille au-dessus du visage d'horloge. Le grand Ben nommé se réfère réellement pas à la horloge-tour elle-même, mais à la cloche de treize tonnes accrochée en dedans. La cloche a été appelée après que le premier commissaire des travaux, monsieur Benjamin Hall.